Quel que soit le mode de transport utilisé, l’expédition de marchandise nécessite un traitement spécifique et un soin particulier. Dans ce domaine où les délais sont souvent très serrés, il est important de maîtriser la logistique afin de livrer les commandes dans les temps tout en garantissant de bonnes conditions de transport. Voici 4 étapes à respecter dans l’expédition de marchandises.

1. La préparation de la marchandise

Que la marchandise voyage par camion, par voie ferrée, par avion ou par bateau, qu’elle effectue de courtes ou longues distances, il est essentiel de soigner son conditionnement ainsi que la préparation des documents afin d’assurer une expédition dans les meilleures conditions possible.

  • Le carton est idéal pour le transport aérien ou routier. Bien fermé, il doit permettre d’éviter les pertes
  • La caisse, qui peut être plus ou moins solide et légère, est mieux adaptée pour le matériel fragile et à manipuler avec précaution
  • Le sac est parfait pour transporter les vêtements. De plus, ils protègent de l’humidité et optimisent le chargement
  • La palette permet de regrouper plusieurs colis ensemble. Elle peut être filmée et cerclée pour protéger les paquets de l’humidité.

L’emballage doit permettre une manipulation en toute sécurité lors du chargement comme du déchargement, que les marchandises soient transportées à la main ou sur palette. Le conditionnement doit aussi être prévu pour supporter tout le voyage.

Ensuite, les envois de marchandises sont organisés et, lorsque cela est possible, groupés en lots.

2. L’identification de la marchandise

Les mauvaises identifications de colis sont fréquemment source d’erreurs de livraison ou de pertes de marchandises. Il est donc indispensable de faire figurer de manière lisible les informations de base sur le document de transport: les coordonnées de l’expéditeur, celles du destinataire, le nombre de colis, leur poids et leur volume, la référence du dossier et si cela est nécessaire, des instructions de manipulation. Des informations complémentaires comme un nom de contact et un numéro de téléphone permettent souvent de faciliter la livraison. Généralement, ces renseignements sont regroupés sur le connaissement ou Bill of Lading. C’est aussi ce document qui sert de preuve de chargement et de livraison en cas de problème.

3. Les pictogrammes de dangerosité et de transport

Il existe deux types de pictogrammes que l’on peut apposer sur les marchandises.

  • Ceux concernant la bonne manutention et le transport des marchandises : les articles fragiles qui sont à manipuler avec précaution doivent avoir sur leur emballage des étiquettes d’expédition explicites
  • Ceux concernant leur dangerosité: les marchandises dangereuses doivent porter des marquages spécifiques et être accompagnées d’une fiche de données de sécurité ainsi que d’une déclaration d’expédition.

4. Le contrôle des marchandises

Chaque marchandise prête à expédier est contrôlée, tant au niveau de l’emballage choisi, que des pictogrammes utilisés. Les documents de transports sont également vérifiés dans leur intégralité.

L’expédition de marchandises doit respecter un certain nombre d’étapes pour se passer dans de bonnes conditions et permettre au transporteur de charger les colis rapidement et sans souci. C’est d’autant plus vrai dans le cas d’expéditions internationales : non seulement les délais de transport sont généralement plus longs, mais l’expédition comprend aussi une phase de dédouanement qui requiert une déclaration et des documents établis par un courtier en douane.